B.

09
Avril 2014
Mercredi

Chanteuse lyrique de formation, passionnée de chanson, B. chante depuis toujours.

Après une formation classique de violon et de chant, elle travaille dans le monde de l’opéra au Grand Théâtre de Genève, et parallèlement lance la formation

Madame & Mademoiselle dans laquelle elle est Madame, et la pianiste Juliette Bejar est Mademoiselle.

Après de beaux moments musicaux ensemble, les chemins des deux musiciennes se séparent, leurs univers étant trop différents, et B. garde sa guitare pour seul accompagnement, dans un style très épuré.

Face à son public, ses origines amérindiennes et son enfance baignée dans des mondes anglo-saxons lui laissent la liberté de chanter en plusieurs langues, français et anglais, parfois même espagnol. Elle ne peut pas dire les mêmes choses dans l’une ou l’autre. Elle revendique cette pluralité des langues, tout comme la pluralité des humeurs, des envies, les différentes facettes de la femme…

On passe de la ballade anglaise au llanto espagnol, en passant par les chansons poético-coquines françaises. Un univers tantôt girly, tantôt suave, dans lequel la voix s’habille d’air et de velours. C’est le folk intimiste.

Elle avance sur une rive où l’on est loin de tout et proche du coeur. On s’arrête le temps d’une chanson pour écouter son monde musical très doux, des mélodies simples, qui restent.

Quand on lui demande comment elle écrit ses chansons, elle vous répond qu’elles sont comme des personnes qu’elle rencontre, qu’elle ne les choisit presque pas.

Elle vous les chante d’une voix qui vous parle au coeur, vous chuchote à l’oreille toutes les choses que l’on a envie de hurler, tous les secrets qui nous touchent tous dans notre humanité. C’est comme une évidence.

Pour en savoir plus: http://vanessabluehour.tumblr.com/